1225nativity14

"Nativité"

Il est en chemin le Sauveur. Dans le sein de Marie, il tressaille à l’évocation des "saints innocents". Partout martyr et agonie depuis l’annonce de sa venue. Combien d'enfants devront périr jusqu'à ce que l'humanité admette que la vie en esprit est déjà là, à protéger et à faire grandir? Chaque être naissant est une promesse du Sauveur. Chaque conscience re-naissante est une rédemtion.

"Or, après qu'ils se furent retirés, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, disant: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et fuis en Egypte, et demeure là jusqu'à ce que je te le dise; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.

Et lui, s'étant levé, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Egypte.

Et il fut là jusqu'à la mort d'Hérode, afin que fût accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète, disant: "j'ai appelé mon fils hors d'Egypte".

Hérode, voyant que les mages s'étaient joués de lui, fut fort en colère; et il envoya, et fit tuer tous les enfants qui étaient dans Bethlehem et dans tout son territoire, depuis l'âge de deux ans et au-dessous, selon le temps dont il s'était enquis exactement auprès des mages.

Alors fut accompli ce qui a été dit par Jérémie le prophète, disant: "Une voix a été ouïe à Rama, [des lamentations, et] des pleurs, et de grands gémissements, Rachel pleurant ses enfants; et elle n'a pas voulu être consolée, parce qu'ils ne sont pas". Évangile selon Saint Matthieu (2:13-23)

Il détrônera les plus grands et élèvera les plus humbles. Ainsi commence la révolution de la nouvelle ère, prédite par les Prophètes et les Mages. Entre les pas des fugitifs, des persécutés, des esclaves; un messager extraordinaire, un Être en germe se réchauffe au souffle de l’animalité ancestrale. Humanité qui détruits les autres espèces, incarcère les animaux qu'elle mange, se brutalise elle même. Conscience humaine non encore advenue à un mouvement compassionel pour elle même. A Bethlehem, dans l’abri naturel de calcaire au milieu de la paille répandue, une femme se délivre le plus naturellement du monde de l’enfant qu’elle à porté et nourri de sa chair et de son sang. Tout être humain naît de la sorte et pas que. L’immense docilité oblative de la femme l’enjoint à accepter cet hôte d’abord infinitésimal. Une révolution biologique se déclenche en son intégrité et s'ingénie neuf mois durant jusqu’à atteindre l’exacte forme d’un humain unique et irremplaçable. Qu'elle est cette mémoire, cette empreinte des profondeurs  sans laquelle il n’y aurait pas de continuité dans l’incarnation? La force de l'image, de l'iconographie de la Nativité Chrétienne est de nous permettre visuellement d'acceder à cette vérité profonde: Cet être qui vient de naitre par voie naturelle est porteur de "toutes les vertus" qui puissent être accordées à un humain: la divinité, la Vie en esprit, par decà la vie biologique. Le Divin se fait chair pour tout le vivant. Sa nature est vie en abondance, amour et esprit.

Bethlehem, "maison du pain" en hébreu. "Notre Père qui est aux cieux donnes nous notre pain de ce jour". Donnes  nous la force de Vie. Pas seulement de la vie organique mais en surplus de la Vie de l’Esprit. Donnes nous cette force et cette grâce de la pensée immortelle -non impactée par la mort- pour faire face à l’abominable cruauté de l’humanité prédatrice, criminelle, pathologique. Donnes nous l’information de l’attitude nourricière juste pour pouvoir nous tenir dans l’esprit d’éternité. Nourris nous de cette substance Christique qui est libérée du mal: de cet impact biologique que laisse la souffrance dans le cœur et la chair des hommes qui ont subi l’injustice, la persécution, l’abus et l’extermination.

Il fut annoncé au Grand de la Cité qui ordonna le massacre des petits enfants pour être sûr de pouvoir l’atteindre et de l’exterminer  Lui, ce plus grand que lui.

Cette barbarie n’a jusqu’à présent cessée bien qu’il donna sa vie d’homme pour sauver l’humanité de ses péchés et qu’il nous laissa l’Esprit pour continuer le chemin de rédemption.

Il va naître une fois de plus, dans le cœur des Chrétiens comme un germe nouveau capable de fertiliser les plus mauvaises terres, les plus douloureuses âmes.

Dans la déchéance de sens, volé par la marchandisation, Jésus de Sucre, de Chocolat, de Praline, de Guimauve va fondre dans les bouches avides de l’enfance sous le regard complaisant des parents initiateurs ("l’Initiation" d’Annick de Souzenelle). Ce sera dorénavant avec ce "sucre" substitut de vrai pain que seront nourris les besoins de croissance en Esprit de nos enfants: notre continuité. Kyrie eléison , Christe Eleison : Seigneur prends pitié ! Christ prends pitié !

Une naissance singulière date notre ère. Il a commencé de respirer dans l’humble demeure de l’humanité : la grotte, la cavité naturelle. Elle n’est pas une maison de brique, ni de pierre taillée : elle est roche pleine, soulevée en manteau pour protéger la nuit des hommes. Humide ou sèche, fraîche, tiède ou froide, elle répond aux saisons et ne trompe personne. Elle héberge l’animal, celui qui n’a pas encore subi l’outrage des hommes et lui encore, qui plus tard à dû se convertir au sort de la domestication et porte "la charge", le fardeau de l’humanité. Qui pouvait mieux que l’âne et le bœuf, souffler sur ce nourrisson pour l’initier au sort, à la tâche qui lui était impartie par le sceau  des métaphores  ?

Cérémonielle Austérité dans laquelle les plus grands devins rendent hommage à ce Prince sur la paille. Ce Roi du monde qui vient pour enseigner que le Royaume c’est la bonté, l’amour, la beauté et l'harmonie du vivant de monde; la vie de l’Esprit…………. Rien de tangible, Rien de consistant, Rien de putrescible, Rien de comptabilisé……….. Tout est acte de grâce, Tout!

"Et que ceux qui sont distingués par le sexe dans le corps et par l’âge dans le temps soient tous enfantés en une "seule enfance" par la mère qui est la grâce". Bénédictio Fontis – CG.Jung - in: Les racines de la Conscience. 

Le Soi possède les caractéristiques de l’incorruptibilité grâce à sa préxistence inconsciente - qui devance la conscience- écrit le psychanalyste CG Jung. L’existence particulière, autrement dit égotique, est supprimée, le cercle de conscience s'en trouve élargi. "Le Logos est en rigueur de terme "le principium individuationis", car c’est de lui que tout est sorti et que procède tout ce qui existe sous forme individuelle, depuis le cristal jusqu’à l’homme". - ibid

La double naissance, thème bien connu de la mythologie, fait descendre Jésus Christ de parents divins et humains. Ce thème joue un rôle important dans les religions à mystère et en tant que motif du baptème et de la notion de "renaissance".Sur l'axe orizontal de la vie biologique qui commence dés notre conception et s'achève avec notre mort biologique, la "dimension existentielle" est le fruit de l'intégration du moi profond.

Un jour, par un moment de ressenti de soi plus dense et profond que d'habitude, nous accédons à l'intime perception que quelque chose de "plus grand, d'impalpable et de parfaitement harmonieux" agit subtilement en notre intériorité, pour notre préservation. Survient alors l' évidence que notre raison d'être se déploie sur un axe plutôt vertical qu'horizontal. Le temps de vie est offert pour accéder aux nombreux degrés de co-naissance.  L'accroissement progressif de champs de conscience laisse ainsi se développer une fonction psychique essentielle à l'intégration  de l'expérience de vie: la dimension spirituelle de la psyché. Autrement dit la fonction de "l'âme". Voilà peut-être comment accéder à la métaphore "du Verbe qui s'est fait chair".

"Il est une réalité incorruptible, et virtuellement présente en chacun de nous, c’est: le pneuma de Dieu.

Décembre est le mois de la descente de l’obscurité  qui vient incuber  le  germe du renouveau. C’est le temps du solstice d’hiver, la lune est maitresse du ciel. Nouveau soleil que nous-mêmes qui nous ré-enfantons dans un psychique et potentiel corps de Gloire. St Jean l’Evangéliste en augure le cycle  aujourd’hui en date du 27 Janvier. L’Energie céleste, le "Pneuma de Dieu" des mystiques va renseigner subtilement notre intériorité et nous soutenir dans le parcours zodiacal annuel de nos expériences en vie et en esprit. Cette montée progresse jusqu’à la porte du Grand St Jean le 24 Juin – le solstice d’été : qui peut se comprendre comme  la "fruition", exposée au zénit solaire, de nos croissances énergétiques. Cigales strident, papillons resplendissent... amours s'ébattent, la nature resplendit.

En ce temps de décembre, questionnons nous face à la "sur électrification" des rues, des enseignes, des facades de maisons. Eclairage artificiel qui envahit l’espace naturel des nuits de ce début d'hiver. Faux "jour" que maintenant, en ce temps de Nuit naturelle, parodie de Lumière qui nous ravit la "couvaison de notre régénération": le feu diamantin et profond de l'éclat des étoiles. A bien  regarder il n’y a pas de quoi faire la fête ! Mais plutôt s’attrister à voir ce "nous même" profaner notre tabernacle intérieur.

Dans cet abri sous roche, le Sauveur, le Nouveau est auto-rayonnant nous dit la légende… Cette nuit vit briller un luminaire encore inconnu, une étoile que tout le monde put voir parce qu’elle occupait la nuit d’un éclat dominant.

"2.1 Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, 
2.2 et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. 
2.3 Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui." Evangile selon Saint Matthieu 

 

Mages et Hérode

"les Mages devant Hérode"

Psautier de St Alban XII , abbaye de St Alban en Angleterre

Le Principe Vital, dans l'image de la Crèche est associé à  ce qui est bon, protecteur, patient. Ce qui soutient aussi, qui est nutritif, mâché, ruminé, qui favorise la croissance, l’assimilation des grandes lois de la vie. La lente et paisible rumination du boeuf.

Les éléments  caractéristiques  de l’archétype maternel sont présents à divers niveaux dans  la Nativité : la grotte, la mère Vierge, Joseph, l’âne et le bœuf qui donnent leur chaleur, le lit de paille. L'enfant Jésus dans le "ratelier" comme dans le branchage d'un arbre horizontal. La figure de MARIE, la Mère bienheureuse, présente l’allégorie de la  maternité dépourvue d’obscurité. Les traits essentiels des symboles maternels de la Nativité sont positifs: l’élévation spirituelle, la sagesse, l’impulsion secourable, la bonté, la passion. Les couleurs des habits de Marie sont d'ocre rouge à l'extérieur - la terre/nature qui nous fait naitre - doublé de bleu céleste profond- le souffle/air de vie qui nous anime.

Qui peut dire que l'enfantement appartienne exclusivement à la femme? Masculin et Féminin, Enfants comme Adultes sont capables et même invités à cette maternité symbolique. Nous avons tous été intimement informés depuis notre séjour dans la matrice de notre mère. Allons nous accepter de porter de cycles en cycles cette fécondité de l'âme? Transcender une nouvelle fois cette Nuit et faire croître et s’élever du fond de notre matière physique et psychique notre "Principium Individuationis"? Qu'il entre en puissance notre Soi, ce plus grand, ce "totipotent" qui engendre les métamorphoses de notre égo!

Il est profond ce temps d’obscurité, austère et prometteur. Dangereux et redoutable aussi parce que comme la chrysalide, la force intérieure de vie est occupée à la métamorphose. Mais voilà, mal éduqués, mal informés, dans ce quartier du monde ou la nourriture ne fait pas défaut, ou la lumière abonde artificiellement, nous festoyons et épuisons nos forces par suralimentation. Virus, bactéries, miasmes se repaissent de nos faiblesses et nous laissent sans force pour accomplir le cycle de croissance en esprit.

La Nativité, une "Apocatastasis": une restauration de l’état ancien. Non pas l’état ancien de nos souffrances, de nos errances, de nos manquements mais plutôt l’état d’avant le commencement ou du bord du moment ou tout à commencé à se diffuser. L’état d’avant les contraintes de limite et de temps et que ma conscience des profondeurs (mon inconscient, ma vie biologique) connais bien parce qu’elle est informée depuis cette origine même de la Vie.

Jésus Christ Sauveur, "Oint" de Dieu, Pneuma de Dieu, Valeurs de transformations intérieures extérieures et secrètes…. accomplissez moi à votre ressemblance… Accordez moi l’accès au Verbe.

Heureux temps de Nativité. M.C